Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > LA CONSERVE. RIT > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • LA CONSERVE. RIT

    31 mai 2011, par Claude Cordier
    On nous conserve comme des sardines sans huile sans destin juste un brin de souvenirs et le gros manque de câlin.
    Qui t’appelles à pas d’heure planquée dans les vécés, ton amant ?
    Non ! Ta belle mère !
    Elle l’appelait chaque jour, où qu’elle se trouve, même en contrées lointaines via Skype, en prenant garde au décalage horaire afin de ne pas la réveiller, ni l’alarmer. Son obsession était de ne jamais inquiéter sa mère adorée. Son but était : Amenuiser les (...)
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette