Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PHRASES MOROSES EPSILON > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • PHRASES MOROSES EPSILON

    28 février 2011, par Claude Cordier
    Ramer, toujours ramer, à quand le moteur arrière du travail ? (celle là je l’adore elle correspond à ce que j’ai fait pendant 20 ans)
    L’imaginaire se nourrit, comme tout, mais mieux vaut éviter les matières grasses.
    On me le dit souvent : « Vous manquez de panache ! » En tous cas c’est plus commode pour passer les portes.
    Quand un écrivain s’ennuie, les mots se baladent n’importe où.
    Jouez, jouez, jusqu’à plus d’âge, un jour vous ne saurez plus le faire. (...)
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette