Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Entre l’évier et le placard 2 > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

  • Entre l’évier et le placard 2

    12 juin 2004, par Claude Cordier
    Où le devenir des faibles rejoint la force de la nature.
    Devant l’ordre qui lui est fait de jeter les ordures du jour, elle décide alors de garder les restes en un endroit secret, préservé, connu d’elle seule, elle verra plus tard qu’en faire. Plus tard, laisse toutes les opportunités, plus tard c’est ne pas vivre dans le présent, sale, triste, c’est espérer que ces résidus prendront vie dans un ailleurs repoussé dans le temps. Le temps qui ne compte pas, qui (...)
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette