Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Dictée et analyse

Dictée et analyse

jeudi 14 avril 2005, par Claude Cordier

14/04/2005

La maîtresse dit : Notez les mots : qui évoquent des sensations visuelles, sonores ou olfactives : ......... qui suggèrent l’étrange : ............ et qu’était-il gravé sur les murs de la crypte ? et pourquoi le Seigneur est fatigué ?


Elle dicte en détachant les syllabes : La lueur blanche du candélabre produisait un halo glauque sur le mur de brique rouge. Une porte étroite menait à la tour du haut de laquelle la troupe des rats vengeurs surveillaient d’un regard acerbe la contrée de leurs ancêtres. Les marches du grand escalier craquaient sous chaque pas, même le plus léger, on pouvait ainsi compter auditivement la progression hésitante du visiteur imprudent. Replié au fond d’un fauteuil de velours rouge, il savait que celui qui monterait n’aurait que peu d’espoir de redescendre. L’inutilité de toute prévention était évidente, l’histoire du château gravée aux murs de la crypte ne laissait aucun doute sur l’issue d’une visite éventuelle. Pourtant, l’inconnu advint, tout de jaune vêtu et sentant bon le frais, il faut dire qu’en ces temps on ne se baignait que rarement en hiver, il grimpa quatre à quatre les marches, si vite qu’il ne croisa pas le Seigneur endormi en son fauteuil et se trouva face à face avec la bande de rats, au demeurant bien élevés, qui lui firent la fête et entonnèrent « Vive les souris.. » Un enfant, nez penché sur sa dictée,demanda : « Maicresse, c’est quoi bien élevé ? » Un autre répondit : "C’est glauque !" Une petite osa suggérer :"Et si on faisait la fête ?"

Tous comprirent alors pourquoi le Seigneur était fatigué.

Répondre à cet article

1 Message

  • Dictée et analyse

    12 novembre 2005 09:57, par michel roszewitch
    Tu es une fée ! Qui manie le magique en si pu de mots. Je me sens tout petit dans mon maniement de la langue. Chaque mot est image, couleur. Comment en si peu de mots on génère autant d’imlges ? Je ne sais . A chaque détour de mot, je m’y vois. C’est aussi coloré que ta peinture, sans plus de limite que ma propre imagination.

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette