Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > L’art de rêver > Rêve 4 l’épreuve du cosmos

Rêve 4 l’épreuve du cosmos

jeudi 26 mai 2005, par Claude Cordier

26/05/2005

Comme quoi si l’on fait un certain effort on peut se souvenir jusqu’à 5 rêves par nuit, si quelqu’un fait mieux qu’il me le dise, j’attends. Je sors de 3 rêves qui ne traitent que de questions matérielles et se situent dans mon milieu de travail.


Je voyage de planète en planète, j’avance vite droite et ferme, comme propulsée par une force terrible. Je traverse des barrières, quand les murs sont trop épais je saute, rien ne m’arrête, je suis dure et volontaire, la vitesse à laquelle je me propulse est inimaginable, de front, raide comme un I. (Le psy dira que je suis en phase d’affrontement de mes supérieurs hiérarchiques). Je me trouve dans une vaste salle, des tas de gens balafrés y sont assis (cicatrices signe de durs combats eux aussi). A ma gauche, une fille raconte qu’elle a passé 3 mois sur la planète x (je ne me souviens plus du nom, mais dans le rêve elle en avait un) et que les conditions de vie étaient effroyables. Je me tourne vers elle et lui dis que j’y suis restée, moi aussi,8 mois. Tous les ringards alentours me regardent (le psy notera le rapport entre ringard et regard). J’explique que sur la planète x il faisait excessivement chaud le jour et très froid la nuit, que je souffrais d’intenses douleurs, que c’était terrible mais que j’en étais revenue. Tout un chacun comprit qu’il ne fallait pas m’en raconter. Dans ce rêve je pouvais m’orienter à volonté et faire cesser la chose quand cela me convenait. Cette possibilité m’est souvent offerte en rêve, comme si dans cette autre vie, j’étais maîtresse de mes choix et pas dans la réelle. (Au final, le 4è, bien que sublimé, traite aussi de mes conditions de travail, l’inconscient enfonce le clou que je refuse de voir)

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette