Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PHRASES INIQUES 2

PHRASES INIQUES 2

samedi 14 janvier 2012, par Claude Cordier

Les aphorismes sont, en apparence, faciles à rédiger, ils plaisent au lecteur pressé qui grappille de ci de là un bon mot, une réplique à replacer.Pour les auteurs, quelle libération vis à vis des règles de Fulgures !

Nous partîmes 1500 mais par un gros effort, nous nous vîmes 500 en pratiquant un sport.(dédié à Jones comme il se doit dans le nez)

On ne mange pas la terre, on respecte l’écuelle qui nous nourrit.

Si tu te crois fou, vas y montre leur ta folie et reviens pour exister.

Quand on décide de changer de vie, d’atmosphère, on change tout, même les draps.

Et si le reflet de l’eau n’était pas celui de la réalité mais celui de l’autre.

Nous ne sommes que des particules 0-1, proche de la destruction, notre mental persiste à faire tenir les bouts de fils de la toile pour que l’âme ne s’échappe pas.

Il y en a qui sont bien plus rapide face au vide et disparaissent aussitôt, alors que je penche longtemps sans tomber.

Quand je t’ai vu tu ne savais rien, n’est-ce pas ?

Quand tu m’as vue, tu as su, et ce fut terrible.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette