Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > LA VIZITE

LA VIZITE

jeudi 12 janvier 2012, par Claude Cordier

Les filles assurent la relève en toute tranquillité

A cause de mon comportement coupable de refus d’étouffage de mes petits camarades sous le poids de mon doudou, d’étranglement avec l’écharpe de mémé, et mon incapacité à rendre les baffes ou les griffures, la Crêcheuse en chef conseilla à ma mère de m’accompagner en PMI (Pour Moyenne Intelligence) afin de tester mes capacités d’intégration en un monde structuré où les braves ont le droit de tirer sur tous ceux qui leur déplaisent et les peureux de se cacher.

Je dessinais des nids avec zoziaux, des grottes avec oursonnes, des caves avec gamines et, en pâte à modeler, je fis un cube à trois étages. La psy s’exclama : elle a fabriqué une commode, elle engrange son passé, elle le régule, l’organise, elle va bien !

Elle ne put éviter la visite de notre logis par la Section Sociale. Tout était prêt : la table à repasser chauffée solaire, la soupe bouillonnante sur la cuisinière à bois, les fruits véreux alignés aux côtés des légumes germés, tout que du bio même la litière du chat en copeaux dégradables.

Le congélateur fut confisqué, car dans les trois tiroirs dormaient trois petits frères gelés inutiles pour la reproduction de l’espèce.

Le tout fut recyclé, la médecine manque de peau juvénile pour les greffes de visage des mémés centenaires.

Je passais ainsi en classe A comme adulte, abominable, adorable...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette