Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > RECETTE POUR LE RÉVEILLON DE NOWELLLLL

RECETTE POUR LE RÉVEILLON DE NOWELLLLL

mercredi 21 décembre 2011, par Claude Cordier

Chaperon en crapaudine sauce gribiche.

Prenez un jeunot coiffé d’un chaperon rouge ou bleu selon affinités, le ficeler solidement à la table membres écartés tel un crapaud en salle de science nat. Pour la farce : écraser à la fourchette la cervelle préalablement retirée à la petite cuillère au travers d’un orifice occipital appelé fontanelle. Y ajouter délicatement diverses épices odorantes, cardamomaman, girofléeviolenta à cinq feuilles, asa fétida, herbes folles, sauge songeuse, mariejeanne et une pincée de poivre en grain. Entailler le flanc et soulever la peau, d’une main fine et habile faire glisser la farce au niveau des côtes, fermer à l’aide de ficelle à rôti.

Pour la sauce gribiche : prenez une biche grognon (exemple : la mère de Bambi qui périt dès le début du film), la faire revenir longuement afin qu’elle s’exaspère et se charge d’acidité. Si vous n’habitez pas en orée de bois, contentez vous du square, en ce cas faites tourner la biche autour du bac à sable, dès que son œil vire au gris saisissez la, elle est mûre, ne reste plus qu’à la passer au mixer avec des câpres et des cornichons (faciles à trouver sur le palier voisin). Suite à ce plat revigorant, il est conseillé de servir un consommé de soupe au lait pour calmer les pulsions. Bon appétit et joyeuses fêtes !

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette