Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PETITE ROM

PETITE ROM

vendredi 21 octobre 2011, par Claude Cordier

Toujours, toujours, rêver toit, moi, eux.

Rien n’oublier, tout garder dans la petite boite en fer et l’enfouir, tout faire pour que le secret soit bien gardé. Toujours dire aux autres que tout va bien dans le camp. Que papa cherche du travail et maman tricote même la nuit. Tout taire ou tout dire de la joyeuseté des fêtes entre soi, la musique, la fraternité, les oncles qui organisent les mariages pour le bien des filles, les tantes qui me trainent dans le métro. La mère qui fait pareil avec ma cousine aux heures de pointe où la manche rapporte plus face aux usagers coupables d’avoir un travail, une situation, un logis, une famille assurée maladie, une autorisation de séjour. L’indifférence des autres ou leur trop lourde compassion lorsque j’ouvre mes grands yeux larmoyant. Puis trouver que ce monde est trop rond et qu’il ne permet aucune intrusion de ma sorte, une petite rom qui cause plein de langues mais ne sait en écrire aucune. Toujours garder ma voix dans la boîte en fer et la sortir dans l’avion du retour à faire exploser les hublots et atterrir au paradis promis par Jésus.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette