Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PHRASES MOROSES ZÊTA (PAS JONES)

PHRASES MOROSES ZÊTA (PAS JONES)

lundi 28 février 2011, par Claude Cordier

J’aime le mot déferlante, la chose je ne la connais pas.

Pour arranger tout le monde, il faudrait penser comme tout le monde, alors vous verrez la qualité du silence !

Sorcier qui sait faire tomber la pluie, sait aussi arrêter la grêle. Le veinard !

On me demande pourquoi je porte un gant blanc à gauche et un noir à droite, mais enfin j’écris en noir !

Quand un bébé a faim et qu’on lui donne des clopinettes, il pleure. Quand un vieillard a faim et qu’on lui donne des clopinettes, il vous les balance dans la gueule. Donc, mieux vaut en donner aux jeunes, au moins il n’y a pas de conséquences fâcheuses.

Je ne vais plus du tout me regarder dans un miroir, ni dans quoi que ce soit d’autre, je vais m’ignorer royalement, peut-être qu’ainsi ma conscience me lâchera un peu.

On vous conseille de manger léger, parler bas, marcher lentement, bientôt vous aurez totalement disparu.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette