Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PHRASES MOROSES

PHRASES MOROSES

lundi 28 février 2011, par Claude Cordier

La réédition de mes phrases dites "savantes" me fut inspirée par un conseil de la Jones, qui en un dernier et fatidique commentaire me conseilla d’aller voir ailleurs : Auguste Derriere et ses moustiques qui n’aiment pas les applaudissements.

La compréhension d’autrui vient du fait qu’étant tous différents les uns des autres nous pensons nous comprendre. Si on savait…

Un petit chou n’est pas un chou petit de taille, sinon je n’appellerai pas mon fils ainsi.

Je sais que je suis intelligent, personne ne me le confirme, c’est la preuve.

Moi, je ne veux pas me reproduire, ça tache

Si j’ai bien compris, il faut dans cette société marcher droit, ce qui veut dire se tenir droit et ne pas tourner, ou à angle droit. Ca va en ville mais en forêt, quelle épreuve !

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette