Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > PAS GRAVE SAUF QUE

PAS GRAVE SAUF QUE

mercredi 19 janvier 2011, par Claude Cordier

Craignant la diatribe j’ai effacé un texte

Geste signifiant par excellence que de foutre à la poubelle mes mots qui tenaient à mon cœur tout comme leur sujet. Là déjà je ne cause pas correct, mais il me faut assurer le concept de texte littéraire original pour ne point avoir à subir les vilipendes du censeur Zanonyme. Petit Robert : le mot littérature vient du latin « écriture », donc tout ce que d’aucun écrit est de la littérature, poèmes, romans, pamphlets…, et même détournement musical « la littérature de la flûte est très variée » et les coups de gueule aussi. J’ai au fond de moi une réelle propension à la paix entre les êtres, jamais je ne jouis d’une quelconque lutte intestine car celui qui croit gagner est forcément perdant. Les insultes sont autant de blessures imposées à rebours à l’instigateur. Écrivons donc librement n’importe quoi. Cette leçon je l’adresse à moi-même Qui parfois se laisse submerger Par la nocive attention Des critiques sans nom. Eh oui, rien ne rime sauf la fin. Libre littérature oblige.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette