Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > RESPECT DES MOTS, TRANCHE DE VIE.

RESPECT DES MOTS, TRANCHE DE VIE.

mercredi 15 décembre 2010, par Claude Cordier

Pour Sylviane et sa proposition de jeux de mots.

C’est pas pasqu’on n’a pas un langage idoine que l’on n’est pas de bons françois. Faut dire que nots ancêtres étaient plus portés sur la guipure que sur le string. Sans offense aux Anglish haut parleurs mais faibles en braguette, qui colonisèrent doucereusement notre descendance en bâtissant une palissade de sapins décorés de bougies et de mandarines juteuses, juste quant y faisait glacial en not contrée. Le sieur Poignard, d’origine berrichonne, mais lointain voyageur, en rajouta de joyeuseté enfantine en explosant des pétards chinois sur le plancher en séquoia dont les escarbilles illuminèrent les pupilles de not marmaille toute encapuchonnée de chaud. C’est-t-y pas joyeux cette fête de Nowell, où le couteau familial ne sert qu’à trancher la bûche au chocolat et le nain avec.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette