Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > MESSAGE SANS AFFINITÉ

MESSAGE SANS AFFINITÉ

lundi 8 novembre 2010, par Claude Cordier

La toile c’est très bien pour correspondre de par le monde avec des amis ou parentèle, mais lorsque des insectes bizzzarres s’y agrippent..

10:29 Je reçois ce message de SKYPE (système très sympa qui permet de téléphoner pour pas un rond très très très loin) : « Cette personne voudrait se connecter avec vous ». Son nom ne me dit rien, elle ou il écrit : « Bonjour belle dame J’aimrais faire plus ample connaissance avec vous si cela vous en dit j’aimerais que vous acceptez mon invitation je serais ravie de faire votre connaissance, je meur de solitude, j’aimerais avoir une femme à mes cotes si possible. » Je réfléchis, c’est une blague de Patrick Besse que j’ai accepté comme ami sur Facebook, mais il ne se permettrait pas autant de fautes d’orthographe. Le terme « ravie » me renvoie vers une femme, une autre vanneuse la Jones. Mais jamais ses côtés ne pourraient se confondre avec une cote de maille. J’ai donc affaire à un tordu qui, scotché à son écran, son clavier, son oreillette, balance des messages désespérés dans des bouteilles à la mer qui vont se fracasser sur les rivages arides des antivirus. Certes, je ne suis pas sexuellement disponible, mais j’aurais dû répondre juste un petit mot gentil au gardien de phare analphabète afin qu’il cesse de pourchasser les mouettes. Un petit geste vers l’autre c’est un grand pas pour….

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette