Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > CHANSON DU ROI PENAUD

CHANSON DU ROI PENAUD

samedi 30 octobre 2010, par Claude Cordier

Destinée à ceux qui ont un peu de culture moyenâgeuse, en référence au chant du Roi Renaud, lon lère lon la.

Le roi Penaud de guerre revint Portant les tripes de son copain Dans la besace familière Que lui avait donnée sa mère.

Celle qui à la fenêtre hurlait Vive le roi, le roi défait ! Dont la salope d’épouse vomit Un bébé qui ne put être de lui.

Certes, dit le roi, je fus par monts Et par bois, mais c’était pour sauver Les boyaux d’Edmond mon berger Qui m’enseigna doctes sermons.

Peu me chaux de cet oisillon Même pas issu de mon pantalon Et de cette gourdasse grognon Qui n’en veut qu’à mon pognon.

Mère, ouvre moi tes bras, Rejoins ton Penaud, ton roi ! La mémé perdit l’esprit Et la démence l’engloutit. Lon lère, l’on lit !

Jeunes rois manquant de raison Sachez quitter votre maison Avant que votre adorable mère Par son amour ne vous enterre. Lon lère, long long

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette