Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > INTERVIOUWE

INTERVIOUWE

lundi 18 octobre 2010, par Claude Cordier

Ici la stagiaire non rémunérée de radio Flash ball (dont le slogan est qui Flashe en prend plein la gaule !).

J’ai l’immenz privilégié de rencontrer mamzelle Rose alors qu’elle sort d’un karaoké très spécialeux en cette salle surchauffée du 93 où qu’elle a repris le hit de Billy Paul « Me and Mrs Jones » avec Brio. Je chope au passage le clébard, qui faisait le chœur en hurlant au loup, ce qui forçingue notre fabulouse chanteuse à me faire face et à mon micro Itou (c’est son nom). Elle crie « Qui que vous êtes lâchez mon chien ! » Moi, très calmeuse, voire indifférée : « On dit qui que vous souaillez, sans vouloir vous ofrusquer » Elle rougit forte et perd l’avoine. J’en profite : « Je lâche la bête si je puisse vous interviouver au sujet duquel que ma radio m’a demandé, la question est : est-ce ty c’est que le colonel Moutarde mourute d’un coup de pistol dans le bureau et que vous seriez bien z’eaux courantes vu que c’est vous l’ASSSSSSS ??? » Brio décrépit, la Rose dit : « Ma pauvre petite, il est évident que vous ne savez rien aux choses policières, feu le sieur Moutarde fut endormi grâce à la potion grise du docteur Lenoir, puis pendu dans la bibliothèque par le professeur Violet afin de faire diversion à mon sujet, connaissant ma forte propension à la lecture nocturne et instructive. » Moi : Avouzez qui z’étaient tous foldingos de vouz les gonz du manoir ! Elle rougissante de plaisir : Certes je le valsais bien, même Billy Joël composa pour moi.
- Tes gaga la vioque c’était Billy Popol. Je rends le bigoniau, la Jaunasse m’a balancé une torgnaule, à vous les studioz.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette