Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > LE PAYS OÙ IL FAIT BON VIVRE

LE PAYS OÙ IL FAIT BON VIVRE

mardi 12 octobre 2010, par Claude Cordier

D’après les études d’un professeur danois en 2009, le gagnant est l’Islande ! Ce rocher perdu au milieu des eaux obtenait 8,5 points de bonheur et la France 6,5.

En 2008, la crise financière a balayé l’île, le nombre de naissances a augmenté ! Le fait de procréer serait-il un signe de bonheur ou de panique existentielle ? En 2010, un des volcans a éructé ses miasmes polluant une partie de l’Europe. Les islandais ont continué de se baigner en leurs eaux chaudes sulfureuses. J’ai tenté de dormir en Islande l’été sans rideaux aux fenêtres, la nuit en jour, déphasée comme une poule sans coq, cette éternelle clarté à se demander ce qu’a décidé de faire le soleil monter ou descendre. J’ai essayé d’y vivre en hiver, le jour en nuit, cette bizarre lueur glauque reflétée par la neige, ces gens qui boivent en attendant le printemps et qui copulent pour cesser de fixer la lumière de la télé. Bâtir une existence sur un terrain précaire, voire dangereux, ajoute valeur à la seconde vécue et tout à la fois renvoie à l’impermanence du réel. Parole de sage qui enseigne que le bonheur est absence de désir. Mais quelle béatitude que d’admirer un coucher de soleil en région tempérée, sans risque de turbulence souterraine, dénuée de crise financière ou sociale ! La Suisse, 10,5 sur l’échelle de la joyeuseté et que du bon air ! A conseiller aux philosophes dépressifs et aux syndicalistes surchargés

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette