Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > MALGRÉ LA LUMIÈRE

MALGRÉ LA LUMIÈRE

samedi 18 septembre 2010, par Claude Cordier

La sécurité mondiale a installé en tous lieux publics des enregistrimages et des lumignons puissants, afin que la population ne craigne aucune attaque de nuit comme de jour.

L’enfant, le très âgé, si nécessaire et l’adulte, s’il le demande, sont équipés d’un collier à la fois bijoux de valeur et situateur (à ne pas confondre avec SITUATIONISTE, mot prohibé) et contacteur tous azimuts, même en zone désertique ou en pleine mer par temps d’orage. Le fait que l’animal nocturne ne distingue plus le jour de la nuit n’est pas compensé, on constate que la luciole s’en accommode et en rajoute, bel exemple de civisme à suivre. Les rongeurs déboussolés pullulant sont recyclés en protéines, les rapaces nocturnes affolés en objets décoratifs. La chouette effraie empaillée diffusant par ses orbites une lueur sépulcrale est très prisée des jeunes parents en tant que veilleuse. Plus aucune plainte d’agression, ni de vol à l’arraché n’a été enregistrée. Tout est calme, citoyens dormez bien ! Et moi je fais quoi quand c’est papa ou maman qui dans ma chambre, rideaux fermés, vie privée préservée, me torturent après avoir débranché le collier ? Je subis et rêve que les lucioles vibrantes alertent les hiboux hurleurs, les rats grignoteurs et Super Big Brother.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette