Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > FAIM FINALE DE CULTURE

FAIM FINALE DE CULTURE

mercredi 30 juin 2010, par Claude Cordier

Vous avez vu Monsieur comme nous nous comportons bien ?

Vous nous avez donné une balle, nous l’avons lancée. Vous avez tenté de nous expliquer les règles du jeu. Vous sembliez joyeux de nous les enseigner. Vous avez pu constater, Madame, la bonne tenue de nos petites. Toutes se sont vêtues des robes de vos filles et furent enchantées, bien que maladroitement, de suivre vos cours de danse. Elles apprécient la nourriture abondante et variée et ne se plaignent jamais de maux de ventre avérés. Les unes et les autres prenons garde à ne point vous irriter. Nous nous organisons pour rester propres, même si l’eau est rare. Oui, vous avez raison, le sable, l’argile rouge sont de bons nettoyants. Nous suivons les cours avec attention, la lecture, l’écriture, les comptes, grand bien vous fasse de nous instruire. Graver sur la pierre ardoise, comme nos ancêtres, c’est leur rendre hommage. Sauf que Madame, sans vouloir vous contrarier, Ils n’écrivaient pas, Ils racontaient et chantaient en ce langage que vous ne nous avez pas appris et les signes qu’Ils traçaient dans le sable disparaissaient avec les vents du matin. Ils n’étaient que de passage, comme vous.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette