Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > La Lumière

La Lumière

samedi 10 janvier 2004, par Claude Cordier

le poème n’a aucun besoin d’un maître de cérémonie, il se suffit à lui même, il s’est obligé aux mots simples.

La mère fixe l’enfant, Qui regarde le miroir, Qui renvoie la lumière, Qui éblouit le père, Qui ne perçoit Ni l’un ni l’autre. La lumière s’obscurcit, Et renonce comme la mère. Mais l’enfant rit face au miroir, Affichant sa liberté, L’enfant fixe la mère, le père, la lumière et disparaît

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette