Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Nouvelles de Claude Cordier > Il m’avait dit l’éducateur : Faut pas agresser les (...)

Il m’avait dit l’éducateur : Faut pas agresser les mémés,

vendredi 11 novembre 2005, par Claude Cordier


c’est très mal perçu, du fait qu’elle sont supposées ne pas pouvoir se défendre. Moi j’en ai pris plein la gueule et on m’a quand même condamné à cette espèce de maison non dite de redressement et qui préfigure la prison des grands, des tortionnaires, des tueurs en série, des escrocs de très hautes volées (car les autres économiques du point de vue fiscal sont amnistiés et oubliés) et qui a tout d’un centre de redressement. Imaginez qu’on décide de vous redresser le dos avec des machines et l’équivalent pour votre esprit, à base de réprimandes, d’injures, d’humiliations, tout cela pour vous encourager à respecter une société qui ne respecte pas les erreurs des petits. J’ai pas voulu lui faire du mal à la mémé à la sortie du RER, j’ai juste essayé de lui chouraver son sac pour quelques euros. C’était plus simple que d’attaquer à l’arme lourde le supermarché. Et moins courageux. C’est ça qu’on me reproche, de n’avoir pas braqué la banque de France. Bien, quand je sortirai, j’y penserai et pourquoi pas Cartier place Vendôme, il y en a qui réussissent. Bravo l’éducation des jeunes.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette