Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Sourde

Sourde

lundi 1er mars 2010, par Claude Cordier

Choix de vie, choix de mort. Mieux vaut être illettré que de lire ça.

T’arrête ! ça m’agace ! Il faut que tu tiennes un peu compte de moi et que tu cesses de frapper le mur avec ta tête, d’autant que ça tache et que c’est moi qui nettoie. Et l’autre le voisin qui joue du crin crin , haut et bas, et son petit qui frappe sa batterie comme si c’était sa sœur, et le jeunot qui prend les tablas entre ses genoux, et la maman, qui bat les casseroles avec le fouet. La chanteuse du 5è qui revisite Dalida en la, et tous les autres, les papoteurs, les rabâcheurs, les discutailleurs, les palabreurs, les bonimenteurs, ceux qui parlent pour ne rien dire et ceux qui disent sans être écoutés. Et moi qui ai fait vœu d’abstinence sonore pendant 3 ans, 3 mois, 3 jours et qui n’est suis qu’à ma deuxième année ! Et toi qui fais résonner l’immeuble en te fracassant le crâne, c’est trop, tu m’embarrasses et me perturbes. Je vais vivre à la cave. Ton père pourrait, pour une fois, faire le ménage.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette