Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Lutte de crasse

Lutte de crasse

lundi 18 janvier 2010, par Claude Cordier

On a fait un concours avec Edgar, c’était à qui repousserait le plus. Le classement se ferait en différents endroits. D’abord l’entrée de l’école, en hiver à l’extérieur les odeurs flottent avec les vents. Résultat : égalité

Puis le rang dans le couloir après avoir retiré son manteau, là comme les radiateurs sont à fond, les parfums se concentrent. Edgar et moi avons constaté que Mia l’évitait avec une drôle de grimace, mais Me souriait. 2 points pour lui. Dans la classe, comme nous sommes assis l’un à côté de l’autre : match nul, bien qu’il me fit remarquer que de Son côté les élèves se tenaient plus serrés. La présence au tableau:il a suffit de trois minutes pour que la professeur demande à Edgar de rejoindre sa place et pourtant il savait sa leçon. Encore 1 point pour lui ½ car elle lui mit une bonne note. La cantine,il a tellement faim qu’il pique dans les assiettes de ceux qui chipotent et l’évitent, pourtant il mange proprement le sournois. L’épreuve finale devait se situer lors du cours de gymnastique, je le savais et avais prévu de placer dans mes baskets des morceaux du camembert du grand père bien avancés l’un et l’autre. Ce n’était que demi tricherie, car j’avais renoncé à m’enduire les dessous de bras de pâtée pour chat. Dans le préau surchauffé, après les épreuves physiques, les suées, les remugles (mot évocateur trouvé par hasard dans le Robert après remueur, ce que dit de moi le directeur)Edgar me fixa fièrement. Car, dès la première mêlée du match de rugby, il se trouva Seul sur le terrain. Il avait gagné. Mais c’est pas de jeu qu’il ai remporté la lutte car, Lui, il loge sous une tente dans le bois de Vincennes et, Moi, mes parents me forcent à prendre un bain tous les soirs

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette