Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > La foi du charbonnier

La foi du charbonnier

mercredi 20 mai 2009, par Claude Cordier

Mettons nous genoux à terre, prions, répétons des refrains sacrés, des mantras, que Dieu ou les dieux entendront, forcément, puisque des milliards d’âmes croient en leur éternité..

Il parcourut la terre à la recherche des croyants fervents. Assistait aux baptêmes chrétiens dans l’eau du Jourdain. Priait debout en synagogue et à genoux en mosquée. Participait, nu pieds, les mains encombrées de fleurs, au coucher du soleil à Bali. S’immisçait en un mariage hindou, tête baissée, honteuse. Tourna autour du Stupa de Bodhnath avec les tibétains, entonnant :Om mane padme om, à la gloire de Bouddha qui n’en demandait pas tant. Réussit à se faire accepter par les Indiens Hopis qui l’invitèrent à pénétrer la kiva sacrée.

Il savait se faufiler partout, tous le reconnaissaient inoffensif, lui qui ne croyait en rien, lui dépourvu d’âme.

Revenu en sa contrée, il croisa un charbonnier qui lui dit : « La foi viendra d’elle-même ou ne viendra pas, peu importe, tu ne te conduis guère plus mal que si tu avais la foi. »

Depuis, il dort et les dieux envahissent ses rêves comme autant d’ailes déployées.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette