Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Tant va la cruche à l’eau..

Tant va la cruche à l’eau..

lundi 11 mai 2009, par Claude Cordier

...qu’à la fin elle se casse. (à Ma sœur)

J’en ai parcouru des longueurs de piscine. Le souffle court et l’Autre qui hurlait sur le quai.

J’étais un bateau ivre de réussite. Pour lui plaire.

J’en ai humé des odeurs de pieds infestés de verrues. J’en ai senti qui gerbaient avant même de poser le pied sur le carreau. J’en ai vu qui faisaient semblant de se noyer pour sortir de l’eau. J’ai même constaté des pères qui les remettaient à flot. Petits sujets tremblants de froid et de honte, incapables d’exploit. J’ai bien nagé comme Il voulait, vite et fort comme un gars. Que je n’étais pas.

Un jour j’ai dégonflé les bouées, largué les amarres, tailladé les voiles. L’eau devint rouge de mon sang.

Depuis je fais de la broderie, Et cela me ravit.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette