Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > La replanture écologique de mars

La replanture écologique de mars

dimanche 15 mars 2009, par Claude Cordier

J’ai tout bien fait, retiré la mauvaise terre de l’année dernière, l’ai nourri dans un sceau avec engrais bio pour en faire du terreau, puis en ai rempli une jardinière en argile cuit, décorée à l’antique afin que ma fenêtre rende hommage à notre mère Nature

J’ai doucement extirpé le plant de basilic et celui de coriandre de leur bac en plastique à 1,5€,et suivant les directives, ai placé un mélange magique de granules et de terre afin que les vermicicules racinofères puissent s’implanter. Puis, j’ai arrosé. Lorsque j’ai soulevé le bac contenant le basilic et la coriandre afin de le placer dans le suspensoir adapté au balcon, j’ai senti pleuvoir sur mes chaussons roses une bouillasse marronnasse. J’avais dû trop arroser la replanture. En outre,l’eau évacuée sentait fort la merdasse. La voisine, peu encline à l’écologie, se plaignît des retombées nauséabondes sur ses géraniums anémiés. En bonne voisine je lui détaillais la composition de la chose:azote, algues,bio stimulant actif, le tout organique. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle passe la tête au dessus du balcon afin de recevoir la manne divine sur son front ridé,elle maugréa que tous les écolos étaient des barges. Un mois plus tard, son balcon exhibait des fleurs exubérantes et odoriférantes, nourries par mes reflux. Lorsqu’elle m’invita à admirer ses plantations,je dis simplement :"A la prochaine replanture si la Nature le veut et si les animaux nous fournissent la merdasse qui embellit votre devanture.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette