Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > L’escalier du 29 - jour 2

L’escalier du 29 - jour 2

mercredi 14 janvier 2009, par Claude Cordier

Nous suivons donc le parcours initiatique de Jules, gardien de l’immeuble du 29, dans son obsession collectrice. Vous noterez que, tel les personnages du "Mont analogue" de René Daumal (éd.Gallimard 1952), Jules subit des épreuves et s’élève.

Se situant fortuitement au niveau 2, Jules décida de trouver une bonne raison de se propulser au troisième étage. L’opportunité lui vint, lorsque entrant dans la cour, il entendit des hurlements provenant des hauteurs. Il gravit rapidement l’escalier, conscient qu’un égorgeur propitiait (ce mot n’est pas accepté par le dictionnaire, je passe outre) en ce lieu. Parvenu au palier, il toqua à la porte gauche. Madame Machbrül lui ouvrit, sourire aux lèvres et l’engagea à entrer. Elle était sur le fait en train de rédiger un pamphlet destiné au syndic pour se plaindre des bruits incongrus entendus à son étage et songeait à le transformer en pétition pour obtenir l’éviction (et la mise sur le trottoir) du sieur Jean-Denis qui perturbait les oreilles voisines avec ses productions instrumentales. Il signa la feuille, la dame, ébahie de tant de hardiesse solidaire (il était le premier et sans doute le seul) le remercia en lui offrant sur-le-champ un exemplaire du calendrier des postes de 1953, il l’accepta et continua ainsi sa collec’.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette