Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Je veux pas mourir dans ma merde comme un vieux bébé.

Pour le thème de novembre : la mort, le trépassement,

Je veux pas mourir dans ma merde comme un vieux bébé.

jeudi 6 novembre 2008, par Claude Cordier

Se poser la simple question du prolongement de la vie est inique, si cela implique la honte de dépendre des autres

Je ne veux pas crever dans ma merde comme la dame du 5ème. Madame X toujours impeccable, raffinée, liftée 3 fois, sentant bon le Channel 5 et la crème bio raffermissante. Un modèle pour vous encourager à conserver ce corps qui vous lâche dès 50 ans. Jusqu’à ce qu’on ne la croise plus dans l’escalier, ni aux poubelles. Personne n’osait sonner à sa porte, elle nous prenait de si haut. Personne non plus de sa parenté ou de ses amis pour l’aider à tenir ses entrailles qui partaient en vrilles, personne pour lui apporter les couches et nettoyer sa litière. Ce fut un corbeau, qui trouvant le velux ouvert, entreprit d’absorber la dépouille et s’en réjouit à force cris qui allertèrent le voisinage. Combien de mourants à l’heure fatale parlent comme des tout petits que nous restons toujours ? Je ne veux pas crever comme un mollusque qui se répand en ne contrôlant plus rien de ce qui sort de lui. Alors, je fume, je bois, je prends des trucs très illicites, je ne me soigne pas, j’ai horreur qu’un médecin me manipule et encore plus qu’un laboratoire recherche dans mon sang des bestioles avec lesquelles je vis bien. Je ne veux pas que mes enfants me torchent comme je le fis quand ils étaient petits. Je ne suis plus petite, je suis vieille et n’en ai pas honte.

P.-S.

L’existence n’est qu’illusion et la mort un passage.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette