Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Rêve et réalité

Rêve et réalité

mardi 28 octobre 2008, par Claude Cordier

Inutile de m’enfermer, je le suis déjà. Je ne serai jamais dangereuse vis-à-vis des êtres vivants que je respecte. Plus je vieillis plus l’espace de mes rêves devient ma réalité

Plus mes rêves envahissent ma mémoire, plus les bribes de vies, qui agrémentent mon être éveillé, me semblent vides de sens. Parfois, j’agace mes proches en leur demandant de me confirmer ce que j’ai appris en rêve, ils tombent des nues. La mémoire c’est quoi : un grand meuble à tiroirs que l’on rempli d’histoires vécues ou non, que l’on ouvre de temps en temps. Or depuis si petite j’ai rempli de cauchemars le plus minuscule tiroir. Au réveil, comment faire le tri entre les souvenirs des rêves et ceux de la réalité ? Si la situation me semble irrationnelle, nager avec des ours, flotter au dessus des immeubles, voler au delà des montagnes, dès le réveil j’identifie cette expérience comme un rêve, ce qui me permet de replonger dedans dès que je me rendors, puis de l’évacuer de mon réel. Mais, si le rêve est raisonnable je le case dans le tiroir mémoire vive : Mon fils s’est rendu à un concert d’un groupe connu, il avait payé son billet et sa sœur était en coulisse. Au réveil je trouve cette information très banale (mes enfants sont musiciens), et je demande à mon fils comment s’est passé ce concert. Quel concert Maman ?

P.-S.

Si quelqu’un parmi vous vit cette double vie, merci de m’aider à la gérer.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette