Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Lettre au propriétaire du 3

Lettre au propriétaire du 3

dimanche 29 juin 2008, par Claude Cordier

Lettre au propriétaire du 3

Monsieur, Je viens d’emménager dans votre studio meublé. Lors de la visite, avant signature de ce contrat inique qui implique ma présence constante en ce lieu pendant 3 ans, je n’avais rien perçu des embarras que j’allais rencontrer.


Voir en ligne : Les fulgures de Claude Cordier

En effet, dès la première nuit je vis sortir des conduits d’aération (non grillagés, faute grave de votre part) une dizaine de chauve souris qui vinrent se suspendre à ma penderie, entre mes vestes et pantalons en tweed. Certes, je ne suis pas bégueule vis-à-vis de la présence de certaines bêtes en nos huis depuis les grottes préhistoriques, mais il me faut vous informer qu’elles puent. J’ai tenté de les chasser en ouvrant grand l’unique lucarne, en pulvérisant un brise odeur écologique et en répandant des boules anti mites qui me firent tousser et avec lesquelles elles se mirent à jouer au rugby. Comprenez que c’est un tantinet vexant, d’autant que je suis nul aux jeux de ballon. A présent nous vivons à 11 dans 20m². Cela est-il légal ? Merci de me répondre derechef. Cordialement.

Monsieur, Si j’ai bien compris le sens de votre lettre agressive, vous ne supportez pas les espèces différentes de vous, vous qui,d’après mon dossier, vous présentez comme écologiste et végétarien. Ces chauves souris sont fructivores, donnez leur des pommes, peu chères en cette saison, elles s’en contenteront. En ce qui concerne la puanteur, sentez vous vous-même après une journée de stress, vous puez autant et sans doute les importunez, merci de veiller à utiliser un déodorant neutre en bille. Cordialement Votre propriétaire PS : mettez vous au rugby, vous êtes en sur poids d’après Ingrid la roussette qui vous a observé sous la douche.

2ème lettre au propriétaire du 3

Monsieur mon propriétaire, Je fus estourbis lorsque votre courrier m’avertit qu’Ingrid la roussette me matait sous la douche, certes il faisait nuit, au moins aurait-elle pu avoir la pudeur de ne pas me décrire tel que je suis. Elle aurait pu enjoliver, elle-même en tant que vieille chauve souris aurait besoin d’un rafistolage clinique.

Je suis tolérant mais pour l’être à ce point il faudrait être fou. Lorsque j’ai voulu me préparer un petit frichti à base de tofu et carottes sur le gaz, j’ai vu sortir des tuyaux enflammés 2 cobras énervés. L’avantage de cohabiter avec des chauves souris est qu’elles savent causer aux serpents, ce qui n’est pas mon cas. Elles ont donc intercédé afin qu’ils ne me mordent pas à condition de pouvoir dormir près du sèche linge, qu’il me faudra activer chaque jour, donc laver, essorer, puis faire sécher. Ainsi, je découvris, en fouillant les armoires, d’étranges vêtements qui allaient à ma mère, pas à moi mais qui pouvaient convenir à d’autres.Ainsi je démarrais l’opération lessive et séchage. Lors donc, nous vivons à 13 dans votre studio de merde, je vais demander le passage d’un huissier afin qu’il constate les irrégularités de ce logement. Cordialement. Le locataire du 3

Monsieur, Vraiment vous n’êtes pas de bonne composition, les chauves souris vous évitent les moustiques et les cloportes, les serpents effraient les rats, ils se sont mis d’accord pour ne pas vous agresser, que demander de plus ? A l’aurore, veillez à leur entonner "Douce nuit, belle nuit, la la la", ainsi leur réveil sera plus aisé, et ils vous rapporteront moult fruits pourris et autres bestioles anémiées Bien à vous. le proprio PS : l’huissier est un crabe de mes amis, évitez son approche.

3é lettre au propritéiare du 3 et du 4

Je me dois de vous informer que le locataire du 4 s’est pendu,le cobra 2 m’en a instruit à mon réveil afin que mon pauv’cœur n’ait point à en souffrir.Ce cobra s’avère être un gentil compagnon,il dort dans mon lit et me raconte des histoires.

Il semblerait que le locataire du 4 n’ait pas supporté la présence d’un tortue luth en sa baignoire. Un conseil en vaut bien un autre, veillez lors des signatures de vos contrats de location à avertir la personne intéressée d’une éventuelle invasion d’espèces différentes. Vous ne l’avez pas fait pour moi, qui suis de bonne composition, mais à l’avenir songez-y. Ce matin, un tapir a frappé à ma porte, il disait qu’il venait de votre part (une nouvelle fois vous ne m’avez prévenu de rien, un mail, un coup de bigophone, un texto, est-ce trop vous demander ?). Il se trouve que je comprends le tapir, du fait de mes longs séjours en Amérique du Sud, il m’a dit qu’il n’était que de passage vers Manaus. Il investit mon tapis kurde de grande valeur afin d’y créer sa couche, sauf qu’il n’eut pas pris soin de s’essuyer les sabots sur le paillasson et l’a ainsi tout crotté. (Trouvez en pièce jointe le devis du teinturier) Lors, nous vivons toujours à 13 dans ce lieu infâme que vous louer pour une somme inique, car cobra 1 a dévoré chauve-souris 9 (paix à son âme) et fut pris de fortes douleurs aux intestins, du fait des ailes pointues, au point que je dus le masser toute la nuit, et calmer également ses sentiments de culpabilité d’avoir englouti un élément de la fratrie. Il va me falloir acheter force croquettes afin de combler sa faim. Ce qui coute. Dans l’attente de votre réponse. PS cobra 2 a mué, à qui appartient la peau à vous ou à moi ?

Lettre du propriétaire au locataire du 3

Monsieur, Il est hors de question que je vous fasse un rabais sur loyer du fait que vous vous êtes engagé à nourrir les compagnons, en outre je vous autorise à vous confectionner un tricot de peau avec celle du serpent mutant, il le vaut bien.

Afin de solder ce conflit qui n’a que trop duré, je vous propose une solution amiable, déménagez dans la chambre de la fille de la locataire du 4. Depuis le décès de son mari, pendu au lustre de Murano, cette vieille femme est à présent grabataire, elle ne cause aucune dégradation. Vous y serez au calme car le choc l’a rendu sourde et muette. En ce qui concerne les odeurs fortes, auxquelles vous devriez être habitué depuis tout ce temps convivial avec les bêtes pubères, je vous conseille la pince à linge ou mieux le nez rouge de clown en plastique dur, ce qui fera un peu de distraction à la pauv’dame. Tout ceci sans surplus de loyer, à condition, bien sûr, que vous continuiez à pourvoir en nourriture et affection les habitants du 3. A ce sujet je vous annonce la venue d’Odette, une otarie replète. Veillez à bien nettoyer la baignoire avant son arrivée.

Monsieur le proprio, J’ai bien essayé d’appliquer à la lettre votre proposition de déménagement chez la dame du 4, certes elle ne cause pas, mais elle ronfle et pouffe à tout propos, j’ai dû cesser l’usage du nez rouge car je la sentais défaillir de rire. Je m’en suis retourné dans le studio des bêtes, ils m’ont fait la fête, à présent nous sommes 14 grâce à Odette, qui est si chouette et m’invite régulièrement dans sa baignoire. A propos de chouette, un hibou dodu frappe à la lucarne, je parie que c’est un cadeau de vous. Merci pour tout.

Monsieur, Le débat est clos,à dans 3 ans pour l’augmentation du loyer.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette