Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Règles de propreté.

Règles de propreté.

dimanche 27 janvier 2008, par Claude Cordier

Tous les matins la mère nous assomme avec sa litanie : Il faut que l’appartement soit propre, la cuisine sans miette, les meubles sans poussière, au cas où de la famille vienne à passer.

Fable 1 verset 1942 Tous les matins la mère nous assomme avec sa litanie : Il faut que l’appartement soit propre, la cuisine sans miette, les meubles sans poussière, au cas où de la famille vienne à passer.
- Quelle famille ?
- Celle qui n’est jamais venue ici et qui vit de par le monde, même en Turquie, ceux qui portent ton nom ma fille et qui se souviennent.
- Se souviennent de quoi ?
- De l’époque où on n’avait pas de chez soi, l’époque quoi ? T’as tout rien compris ma fille ?
- Si maman, j’ai bien retenu la place de l’invité mystère, le juif errant, comme nous, j’ai même lu cette histoire dans les textes chrétiens ésotériques, le mythe du visiteur que l’on accepte à la table familiale et vous apporte la connaissance, j’ai tout compris mais ça m’ennuie de faire le ménage à fond pour certains qui ne viendront pas. Et ils sont venus, les filles avaient fait un grand nettoyage, mais pas les valises, la mère a ouvert la porte comme elle l’aurait fait au pèlerin sans toit. Elles n’ont pas eu à les nourrir, ils vidèrent tous les placards et embarquèrent les occupantes sans bagage, à la force de leurs fusils, vers les champs de victoire où les cendres des innocents aident à faire pousser le pavot de gloire.

Fable 2 …verset 1975 Tous les matins la mère nous assomme avec sa litanie : Il faut que l’appartement soit propre, la cuisine sans miette, les meubles sans poussière, au cas où de la famille vienne à passer.
- Quelle famille ?
- Celle qui s’est dispersée à cause de qui tu sais, à New York, à Sydney et qui peut venir à tout moment, les avions sont si rapides de nos jours et qui se souvient ?
- Se souvient de quoi ?
- De l’époque où tels des bêtes nous étions livrées à l’abattoir.
- A la chambre à gaz, à la récupération, ce n’est pas traiter du bétail c’est traiter des minéraux.
- Des minéraux ?
- Oui, ce qui sort de la terre, le charbon, le fer, le plutonium, de la matière utile. Cheveux à Auschwitz
- Ils nous ont traités comme de la terre, pas comme des bœufs ?
- C’est ça maman, comme de la matière pas comme du vivant, le prédateur animal tue pour se nourrir lorsqu’il a faim, ils n’ont pas daigné nous manger, nous réduisant au minéral.

Et ils sont venus, la cousine exubérante de Brooklyn, la tata d’Australie accent à l’appui et l’oncle écossais qui nous pompait l’air avec l’histoire de Moïse en gaëlique, alors que Samuel issu du Maroc tenait tête et discours très bas, comme si le fait d’être resté là fut trahir ses origines. Personne n’a en rien critiqué la tenue de la maison, tout était clarinette. Ils purent se repaître de mets goûteux, couteux et cashers, sans que le juif errant vienne tinter à la porte. Fable 3 verset 2005 Tous les matins la mère nous assomme avec sa litanie : Il faut que l’appartement soit propre, la cuisine sans miette, les meubles sans poussière, au cas où de la famille vienne à passer.
- Quelle famille ?
- Les réfugiés de la terre sainte, ceux dont personne ne veut, les juifs !
- Mais maman les juifs ont une terre à eux qu’ils défendent très bien.
- Oui mais ils sont maltraités par les indésirables.
- Les palestiniens ? Qui ont autant le droit d’investir cette terre qui n’appartient à personne.
- A personne ?
- La terre appartient à l’Eternel, c’est pour cela que son peuple élu était nomade et ne possédait que le cheptel, les juifs l’ont oublié et ont pris racine. Quand on prend racine on s’incruste et on se met à diriger pour protéger nos biens, on perd ainsi la liberté.
- N’empêche, dit la mère, faudrait voir à ce que la cuisine soit nickel et la salle à manger classe, des fois qu’Il s’invite à l’improviste.

L’Eternel frappa à la porte et nettoya le lieu d’un coup de pinceau et la mémoire des autres avec, y compris les tortionnaires. La Faille

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette