Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Au delà du temps

Au delà du temps

(placard du rationnel)

jeudi 10 juin 2004, par Claude Cordier

Prenez exemple sur les islandais qui voient en tout rocher une existence et derrière chaque arbre un être. Vous accepterez vos déviances oniriques donc vous mêmes.

Levons nous peuples de l’invisible (cachés dans le placard du formel) Chaque fois qu’une porte claque je prends mon passé en pleine face Chaque fois que le vent respire je perçois le souffle de mon devenir Chaque fois que je rêve le temps et l’espace n’existent plus Chaque fois que la nuit tombe les malmorts m’appellent à l’aide Chaque fois que j’aime mon moi ne rime à rien et je suis l’autre Chaque fois que la terre tremble je le ressens Chaque fois que je me lève je ne sais pas où je suis Chaque fois un petit être me trace le chemin Chaque fois je sais qu’il n’y a ni début ni fin Ils sont combien en notre planète à vivre en quatre ou plus dimensions ? Des gens en apparence comme nous, des gens « pas catholiques », pas musulmans non plus, des gens qui se font discrets car leur savoir n’a pas grand chose à voir avec la science. Partout, Inde, Népal, Ecosse, Indonésie, Japon, Amériques, Australie, Afrique…et Islande. Le jour où les états rationalistes et dirigistes oseront reconnaître l’existence de l’indiscernable par les sens, nous aurons fait un pas de géant, ce que nous ne serons jamais.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette