Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Guerre en dentelles

Guerre en dentelles

mardi 3 mai 2005, par Claude Cordier

Irak mai 2004, blâme N°1, à suivre, ils ne vont pas s’arrêter là. Hommage à tous les autres supliciés qui n’eurent pas l’occasion de demander justice.

Les méchants militaires américains (mince y’avait une gradée dans le lot, c’est pas bon pour la cause des femmes) ont subi un BLAME pour leur malveillante façon de traiter des prisonniers ennemis, en les humiliant (sans les castrer), en les filmant (sans les passer à la Gégène, que les jeunots demandent à leur aînés ce qu’elle signifie, les tortionnaires sont vivants), en se laissant filmer par les médias pour que tout un chacun sache, s’il ne le savait déjà,que l’armée américaine n’est pas meilleure que les autres. Alors moi je demande, en fonction des accords unilatéraux concernant les prisonniers de guerre, combien de blâmes pour : les camps de la mort nazis, les enfants du Vietnam, les civils algériens, les arméniens, les amérindiens etc On m’objectera qu’aucun d’entre eux n’étaient des militaires et la règle ne s’applique qu’en ce cas. Si la guerre était en dentelles elle n’aurait comme victimes que des soldats ou des responsables, si la guerre est une boucherie elle frappe tout le monde, le BLAME revient à nous tous (et surtout à ceux qui font du fric sur des images racoleuses). « L’espèce humaine n’a que ce qu’elle mérite »dit la grosse voix, et la petite entonna : « Oh hé nous sommes là, les gentils pacifistes, les empêcheurs de tuer en rond. » Un grand souffle nous extermina tous, comme quoi mieux vaut fermer sa g….quand l’armée passe.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette