Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > GRAMMAIRE 3

GRAMMAIRE 3

jeudi 29 avril 2004, par Claude Cordier

J’en vois qui ne suivent pas, tant le mot grammmaire fait virer malade comme moi le mot algèbre maudit, sauf que si vous écrivez vous devrez la pratiquer alors que l’algèbre...

On passe à la vitesse supérieure : Sujets juxtaposés ou coordonnés. « C’est l’année où mourut mon oncle et mon tuteur. » Pas de chance, il devait avoir déjà perdu son père puisque son oncle était devenu son tuteur, et voilà que celui-ci trépasse aussi. Le destin s’acharne. On ne nous dit pas s’il a échoué à son examen, c’est plus que probable. De l’accord du participe passé, employé sans auxiliaire. Cas particuliers (très particuliers, pas courant heureusement) « Excepté les petits enfants, toute la population de l’île fut massacrée. » Ces pauvres orphelins n’auront même pas de tuteur, puisqu’il ne reste plus aucun adulte. Comment voulez vous qu’il réussissent leurs études et obtiennent un prix littéraire ? Participe passé employé avec l’auxiliaire être. « Tant de sottises ont été faites. » C’est sûr, un massacre c’est une grosse sottise, on aurait pu nous épargner ça. D’ailleurs il continue ainsi : « Je n’aurais jamais fait les sottises qu’il a faites. » Moi non plus.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette