Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > GRAMMAIRE maudite

GRAMMAIRE maudite

jeudi 29 avril 2004, par Claude Cordier

Je vais vous faire subir ces cours comme la trouille du noir, à la fin vous saurez ce que vous ne saviez pas et viviez bien sans, c’est cela la culture apporter ce que l’on sait déjà ou dont on n’a pas besoin, sauf que...

Il existe un petit manuel à couverture rouge très utilisé par les lycéens et autres étudiants ou secrétaires soucieux de conjuguer correctement. Les premières pages résument les règles de base et les cas particuliers en citant des exemples. Il se trouve, et ce n’est peut-être pas un hasard, la grammaire rendant morose, la plupart d’entre nous et peut-être les grammairiens eux mêmes, que la majorité des exemples ou citations proposées dans les règles ou cas particuliers comportent des notions négatives et même parfois franchement sinistres. Je cite : Un seul sujet : « Tu es le seul qui en sois capable. » Un seul, c’est peu, mais c’est tout de même quelque chose. Verbes impersonnels : « Il tombait de gros flocons de neige. » Grave intempérie, les flocons ne voletaient pas légèrement, nous allions vite être submergés. Adverbes de quantité : « Beaucoup de candidats se présentèrent au concours, mais combien ont échoué ! » Ce n’est pas une question, le doute n’est pas permis, ils ont quasiment tous échoué, le point d’exclamation est éloquent. Et puis, « Peu de monde était venu. » C’était vraiment trop tarte, cela ne valait pas le déplacement.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette