Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Fort à faire

Fort à faire

lundi 26 avril 2004, par Claude Cordier

Si vous ne voyez pas où nos errances nous mènent, vous serez surpris par le peu de temps qu’il restera à vos enfants sur cette planète, qui fut pourtant si jolie.

Il y a fort à faire avec les donneurs de leçon, les embrouilleurs d’âme, les claquemurés du jovial, les musclés du cerveau, les indigestes du devenir, les irréductibles de la rectitude. Tais toi, ils dorment tous, tu déranges. Il y a fort à faire avec les promoteurs du désespoirs, les englués de la tête, les obsédés du cul, les matricielles inopérantes. Profil bas, laisse les, tolérance… Il y a fort à faire avec les violents de surface, les qui détruisent à petit feu et s’en réjouissent après, les qui fracturent la face et s’en veulent, les détraqués qui jouent avec leur, notre mort et s’en repartent, joyeux et virussés. Par tous les dieux archaïques, l’espèce humaine, omnipotente, omniprésence, n’a en cette échéance rien à faire en ce lieu. Le phoque lâcha l’affaire tant elle se révélait douteuse, et plongea au profond car la 6ème vague destructrice engloutit le donneur de leçon et ceux qui l’écoutaient et n’avaient rien compris, à temps.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette