Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Bonne année enfants de la terre

Bonne année enfants de la terre

lundi 3 janvier 2005, par Claude Cordier

Mais si JL je veux leur souhaiter une bonne et heureuse année à ces humains rescapés d’une terre inhospitalière et maltraitée.

Bonne année à tous les enfants du monde orphelins, sans couverture sociale, sans assurance aucune. Ceux là mêmes, exploités sexuellement en Thaïlande, pris dans la tourmente meurtrière de la révolte tamoul à Ceylan, ceux d’Indonésie (s’il en reste) soumis à l’incertitude d’un pays corrompu et les autres battus, mal nourris, mal aimés, mal entendus… Bonne année aux humains survivants qui acceptent ce monde et y font face, avec la souffrance, le deuil, l’incertitude du lendemain en partage, et pourtant cela ne les empêche pas de « Se foutre sur la gueule et d’en torturer plus d’un régulièrement » Pardon mon général ! Mère Nature est clémente lorsqu’elle permet à cette espèce destructrice de se reproduire. Si cela peut consoler les enfants du monde qui y sont encore sensibles, les éléphants, sentant venir la Chose, s’enfuirent sur les hauteurs. L’humain envahit tout sans raison. On ne plante pas sa tente sur le flanc d’un volcan, on se considère petit, on ne dégrade rien, on pêche juste ce qu’il faut, on ne creuse pas n’importe où, on ne coupe pas l’arbre jeune, on pense Terre si l’on veut que la Terre nous accepte et nous fasse comprendre ce qu’elle est. Comme on ne fait rien de tout cela, on s’étonne de tant de cruauté. Seul l’homme est cruel et a su créer des dieux à son image. Que ceux qui prient le fassent pour ces âmes détachées de ces corps et leurs joyeuses incarnations futures. Il faudra bien que chacun comprenne qu’il n’est que de passage autorisé.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette