Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Réveiller le mort

Réveiller le mort

vendredi 2 février 2007, par Claude Cordier

Il s’est vu plein de sable échoué sur la plage, comme un cétacé fou revenu à la terre.

Tu t’es vu, t’es plein de sable ?

On dirait une statue et puis t’es tout raide comme il se doit. Tu dis rien quand je te tape, un peu, fort, tu dis rien comme si tu t’en foutais. Et si c’est moi qui me frappe, et me fais saigner, tu diras quelque chose ?

Je vais pas le faire, j’suis pas fou, Je vais juste chanter un vieux truc de Ferré,"la mémoire et la mer". Je vais le chanter bien fort, Comme pour réveiller les morts. Ils sont autour de moi, même la Tati en chemise, Ceux de la famille à chanter pour toi.

Toi, t’es plein de sable et tu ne bouges pas, Tu t’es toujours foutu de tout, d’eux et de moi.

Crève ! Tas de sable mangé par les crabes ! Dur comme Pierre.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette