Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > Total respect

Total respect

mardi 27 mars 2007, par Claude Cordier

Que dire face à un enfant qui m’intime de faire comme s’il n’existait pas ?

Que faire lorsque l’autre s’affaire à trouver en lui-même l’enfer ? Il semble aller bien, il vit, mange ce qu’il achète et le cuit, pour ne pas avoir à absorber ce que sa mère cuisine, elle si peu respectueuse de l’hygiène, elle si proche de l’animalité qu’il rejette Au moins il n’est pas anorexique et tient à sa vie. Il se fait tout petit, n’encombre pas l’espace, ni en parole ni en musique. Lui musicien, qui ne musique plus du tout. Il gâche sa bonne oreille. On le sent inactif, comme en suspens, en attente. Depuis, ce rendez-vous avec le psy, qui lui seul peut recueillir ses hurlements, il nous demande de ne plus lui parler. C’est difficile, nous avons tendance à causer de tout et de rien, de la mort et des anciens, des plantes qui poussent, des camélias blancs qui fleurissent et des pigeonneaux joyeux sur le balcon. Toute cette histoire de la nature, il ne veut plus l’entendre, il a baissé les volets, il a fait table rase de sa relation avec les vivants. Ce n’est pas pour rien qu’il m’a intimée de ne plus lui parler, lui musicien, l’oreille parfaite. Total silence, total respect.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette