Accueil du site > Les écrits de Claude Cordier > Les Fulgures de Claude Cordier > couleurs à ton univers gris

couleurs à ton univers gris

vendredi 23 février 2007, par Claude Cordier

J’ai bien accepté d’ajouter des couleurs à ton univers gris.

Il me fallait de la matière, je suis descendue dans la rue, puis suis remontée les bras chargés de cartons amorphes. J’ai posé devant toi sur le sol de ma vie ces nuages cartonnés, puis j’y ai balancé toutes les visions de mes rêves, toutes les couleurs de ma vie, toutes les bestioles qui t’agacent car leur vécu vaut mieux que ta lassitude, toutes les matières épaisses grasses, toutes les goutes lumineuses qui encombrent mes rêves, toutes les traces dans la neige que tu n’as jamais voulu suivre, tous les chants de cétacés que tu n’as jamais su entendre, tous les feux d’origine qui ne t’on jamais brûlé, toutes les blessures que les animaux nous infligent par amour, toutes les fenêtres claquées suite à ton passage inutile.

Faudrait que tu passes la ligne rouge qui se tient sous mes genoux et que là tu tricotes des fils de laine que les elfes dispensent librement, tellement ils ne tiennent à rien sauf à leur honneur, si rapetissé dans le fond d’un coin de la tête de la poupée que chacun porte au fond de soi et qu’il te faudra rencontrer en notre lit si tu ne veux pas mourir seul.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette